soleilCe terme un peu exotique est l'un des mots-clefs les plus fréquemment recherché sur internet par les lecteurs de ce blog. Pourquoi cet intérêt pour le plexus solaire ?
Il semble que chacun connaisse les "désagréments" traditionnellement associés au plexus : boule au ventre, sensation de poids ou de tension, nausées, "noeud à l'estomac"... A d'autres moments, on a l'impression que cette zone "bat", comme si le coeur était descendu dans l'estomac.
Qu'est-ce qui provoque ces manifestations, qui sont souvent relativisées par les médecins (à juste titre, car aussi désagréables soient-elles, elles sont sans gravité) ?

Voici ce qu'on peut rapidement en dire :
Le plexus solaire est d'abord un centre (ou plexus) nerveux, c'est à dire la concentration localisée d'un ensemble de nerfs qui innervent les organes de l'abdomen (estomac, foie, rate). Ces nerfs appartiennent au système nerveux parasympathique, dont l'un des plus connu est le nerf pneumogastrique (ou nerf vague) impliqué dans les malaises vagaux.
Sa fonction est de contrôler et réguler les fonctions digestives d'absorption des aliments.
On le localise approximativement à égale distance entre la pointe du sternum et le nombril (zone que l'on appelle "creux de l'estomac", bien que cette appellation ne concerne en rien ce dernier, qui est situé bien plus haut).
Difficile de définir sa "taille" exacte, mais une bonne manière de le ressentir est de frotter la paume de la main circulairement contre le ventre, pour ressentir un échauffement.
Il tient sa qualification de "solaire" à la disposition en rayon des nerfs qui le composent.
Ceci est déjà bien sufisant pour comprendre que le stress ou l'anxiété, dès lors qu'ils mettent en jeu le système nerveux, provoquent des tensions au niveau de la zone abdominale, principalement sur la sphère digestive haute.
Mais il semblerait qu'il soit bien plus que cela...
Dans la tradition des arts martiaux, du yoga et de le méditation, le plexus solaire est associé (confondu ?) avec un centre énergétique appelé Manipura ("citadelle remplie de joyaux", en sanskrit). C'est en cela qu'il serait un chakra ("roue", toujours en sanskrit) c'est à dire le carrefour des méridiens d'énergie subtile.
Il est réputé avoir une influence sur le pancréas et les surrénales (impliquées dans le stress).
On lui associe l'élément feu et la couleur jaune (ce qui n'est pas sans rappeler le soleil) et c'est sans doute pour cela qu'il est censé être le siège du pouvoir ou de la colère.
De manière quasi unanime dans ces traditions, le plexus solaire est lié à l'énergie vitale, à la confiance en soi, à la motivation, voire au charisme.
On a donc tout intérêt à favoriser la détente de cette zone du ventre, véritable siège d'émotions comme la colère ou la peur (ne dit on pas "la rage/la peur au ventre" ?).
Le plexus solaire apprécie les massages, la chaleur, ou la stimulation avec des huiles essentielles jaune/orange : citron, orange, mandarine, bergamote... Il se détendra de manière bénéfique avec la respiration abdominale, ample et régulière.