gentillesseVoici une belle occasion de rendre la douceur contagieuse, en s'adonnant sans retenue à l'initiative de la revue Psychologies, initiatrice de la journée de la gentillesse.
La gentillesse n'est pas une valeur mièvre (je vous y avais déjà exhorté il y a quelque temps). C'est une mise en action -et surtout en relation - qui fait du bien. Etre gentil est bon pour le coeur, renforce les défenses immunitaires, augmente la motivation et développe des sentiments positifs : empathie, joie, plaisir, plénitude... Elle favorise le lien et la cohésion sociale, la coopération et la solidarité.
Aujourd'hui (ou pourquoi pas demain...) pourquoi ne pas suivre quelques-unes des pistes proposées pour les petits comme pour les grands, autour de deux grands axes 2011 : développer la bienveillance au travail et résoudre les conflits à l'école.
Quelques idées piochées au hasard :
- faire des compliments à ses proches
- avoir des attentions qui devancent les désirs
- pratiquer la politesse à l'excès
- parler en souriant
- envoyer un texto gentil à vos amis
- offrir un poème
- débuter une action solidaire ou caritative...

Dans cet élan de générosité, ne vous oubliez pas. "Charité bien ordonnée commence par soi-même"...
tous les détails sur : http://journee-de-la-gentillesse.psychologies.com/