Foret

C'est ainsi que Christophe André nomme le contact avec la nature : vitamine V, pour "verte". 
Le contact avec la nature nous fait du bien. Cette évidence vantée par les écrivains naturalistes comme H-D Thoreau a été démontrée dès les années 1980 par un chercheur qui a établi que les patients dont la chambre donnait sur un parc avait une convalescence plus rapide que ceux hospitalisés en chirurgie.
Ces bénéfices sont accessibles à chacun d'entre nous, et se mesurent sur le plan clinique (bien-être, baisse des symptômes liés au stress) et biologique (baisse de la principale hormone du stress - le cortisol, régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque).
Les japonais désignent sous le terme "shinrin-yoku" les "bains de forêt"que l'on peut prendre à tout moment. 
Une balade en pleine forêt ne présente pas que les attraits de la marche (dont on sait qu'une pratique à raison de 30 mn quotidienne est déjà bénéfique), elle nous expose au calme, à l'harmonie, nous éloigne des bruits ambiants et de la ville...
Les balades en forêt seraient en outre bonnes pour nos fonctions cognitives : vigilance, attention et mémoire seraient renforcéés - et jusqu'à la créativité qui aurait de meilleures chances de se développer après une "pause verte".
A consommer sans modération pendant tout l'été !

D'après Christophe André, "Et n'oublie pas d'être heureux", Odile Jacob, 2014