bibliothèque

Le bac approche dans quelques jours et les jeunes qui attaquent cette dernière ligne droite peuvent encore mettre toutes les chances de leur côté - à condition qu'ils travaillent un minimum, bien entendu !
La sophrologie est intéressante à ce titre, car si elle est une méthode anti-stress, elle est aussi une technique pour mobiliser ses ressources et son énergie en cas de baisse de motivation. D'autant que le stress interfère sur la mémoire et la capacité à se souvenir.

Le duo gagnant
Le cerveau, pour bien travailler, a besoin d'oxygène et de sucre. 
Composé majoritairement d’eau, mais aussi de lipides et de protides, le cerveau puise dans notre alimentation son carburant : 20% de nos apports caloriques lui sont consacrés, alors qu’il ne pèse que 2% du poids du corps. Son principal carburant est le glucose. Il est très gourmand en sucre - et encore plus lorsqu'il est sollicité intensément : il lui en faut au minimum 5 grammes par heure. Dans la mesure où il ne sait pas le stocker, cet apport doit être continu, pour éviter les « coups de pompe ». Pour permettre cet approvisionnement au long cours, on privilégie la consommation de glucides complexes – lents -  dont l’index glycémique est bas (essentiellement céréales, riz et pâtes complets). 
Les sucres rapides, en revanche, ralentissent le fonctionnement cérébral et altèrent la mémoire. On évite donc la barre chocolatée bourrée d’huile de palme ou les bonbons hyper sucrés pour se donner du cœur à l’ouvrage ! Pour synthétiser le sucre, le cerveau a également besoin de vitamine B1, que l’on trouve dans le porc, le thon, le saumon, les patates douces, les céréales complètes, les noix…

L’encéphale a également besoin d’oxygène. Le cerveau consomme en effet 20% de l’oxygène de tout le corps lorsqu’il est au repos. Bien respirer et bien s’oxygéner est donc primordial pour avoir les idées claires. 

Panorama de quelques techniques très utiles pour optimiser son efficacité :
- pratiquer la respiration abdominale, qui est la première manière de ralentir un système nerveux autonome agité par le stress ou la respiration carrée si l'on se sent fatigué,
- utiliser la cohérence cardiaque avant un oral ou un examen qui impressionne et fait "battre le coeur",
- recourir à la sieste-flash pour récupérer dans la journée,
- faire une courte séquence de respiration alternée pour se reconcentrer,
- mobiliser consciemment les qualités dont on a besoin, par la technique de la respiration triangle (voir plus bas).
Ces techniques peuvent être utilisées pour faire des pauses de récupération dans la journée.
Pour maintenir la concentration à un niveau idéal, les phases de travail ne doivent pas excéder 45mn. Une pause de respiration de quelques minutes peut les entrecouper.

Enfin, le sommeil doit être de qualité - et en quantité suffisante. On évite les révisions tardives et on dort au minimum 8h.
En cas d'insomnie, bannir absolument tout moyen chimique, pour privilégier la respiration abdominale, ou la respiration modifiée.

Bonnes révisions et bon courage à tous !


La respiration triangle
Durée : 10 minutes
Indications : mobiliser les qualités indispensables, dans les trois dimensions de notre conscience

Avant de commencer, vous allez choisir trois qualités qui vous sont nécessaires en ce moment, en fonction de la période que vous traversez :
- une qualité physique. Ex. : force, courage, endurance, énergie, détente, équilibre, stabilité, résistance, ancrage, dynamisme…
- une qualité émotionnelle. Ex. : joie, persévérance, confiance, patience, sérénité, paix, enthousiasme, tolérance, lâcher-prise…
- une qualité mentale, intellectuelle. Ex. : acuité, lucidité, discernement, analyse, synthèse, concentration, imagination, créativité…
Selon les situations, vous êtes amené à faire des trios différents. Ainsi « force + persévérance + discernement » diffèrent de « détente + équilibre + créativité ». Ne formez donc pas un trio définitif ou trop général, mais une association d’idées pertinentes pour la période qui se prépare.
Asseyez-vous de manière droite et détendue et installez une respiration abdominale – sur deux temps. Prenez conscience de ce rythme binaire. Passez à présent cette respiration en rythme ternaire, en instaurant une pause entre l’inspiration et l’expiration.
Suivez à présent ce rythme simple et régulier : inspiration – pause – expiration.
Les yeux fermés, visualisez chaque côté d’un triangle, sur chaque temps respiratoire.
Inspirez à présent en vous concentrant sur la qualité physique ; pause, expirez. Faites-le encore à 2 ou 3 reprises. Imaginez que vous inscrivez cette qualité sur un des côtés du triangle à chaque fois que vous inspirez – ou encore vous vous la répétez mentalement.
Inspirez, puis faites une pause en vous concentrant à présent uniquement sur la qualité émotionnelle. Expirez. Faites-le encore à 2 ou 3 reprises. Imaginez que vous inscrivez cette qualité sur le côté suivant du triangle à chaque fois que vous marquez un temps de pause – ou encore vous vous la répétez mentalement.
Inspirez – pause - expirez en vous concentrant cette fois sur la qualité mentale. Faites-le encore à 2 ou 3 reprises. Imaginez que vous inscrivez cette qualité sur le troisième côté du triangle à chaque fois que vous expirez – ou encore vous vous la répétez mentalement.
Enfin, refaites plusieurs cycles respiratoires sur ces trois temps, en répétant sur chaque « côté » chacune de vos trois qualités, qui se succèdent à présent pour former un programme complet et équilibrant.
Ces qualités sont à votre disposition, à votre service, vous les activez un peu plus sur chaque cycle respiratoire. Sentez-vous en harmonie, plus équilibré et plus confiant.