semaine anti stress

Allez, je vous propose de commencer cette semaine de bonne humeur, avec une suggestion anti-stress pour chaque jour ! Et si vous voulez aller encore plus loin, je vous indique quelques exercices tirés de mon dernier livre - et même certains présents sur ce blog.
Avancez, pas après pas. Bilan à la fin de cette semaine ?

Lundi : J’aborde positivement la semaine à venir.
La psychologie positive nous apprend que pour une stimulation ou pensée négative que nous avons, il faut 2, voire 3 stimuli ou pensées positives pour contrebalancer. Autant cultiver le positif !

Mon conseil : notez dès maintenant 10 qualités incontestables que vous avez et sur lesquelles vous vous appuyez tous les jours (organisation, patience, sens de l’analyse, humour, persuasion…).
L’exercice qu’il vous faut : La respiration triangle (page 226)

Mardi : Je relativise mon perfectionnisme.
Inutile de vouloir trop en faire parce que c’est la rentrée des classes ! Oui, les stylos de 4 couleurs sont indispensables dans la trousse de votre enfant, mais la blouse de chimie peut attendre quelques jours… Le perfectionnisme est un sur-stresseur : il augmente le niveau de stress perçu.

Mon conseil : concentrez vous sur ce qui est urgent ET important, le reste peut attendre.
L’exercice qu’il vous faut : Ce que je vaux (page 212)

Mercredi : Je fais des pauses de respiration dès que je peux.
La respiration consciente est LE système de relaxation embarqué du corps. Une respiration volontairement ralentie a un effet ralentisseur sur le système nerveux autonome (celui qui opte pour stress ou détente). Le bon rythme : inspirer consciemment par le nez durant 5 secondes et expirer par le nez ou la bouche sur la même durée.

Mon conseil : pratiquez la respiration consciente même quelques minutes dès que vous le pouvez : dans les transports, en marchant dans la rue, dans une file d’attente, avant de vous endormir...
L’exercice qu’il vous faut : La respiration apaisante (page 53)

Jeudi : Je gère mon énergie au long cours.
Un bon sommeil est l’une des conditions pour avoir suffisamment d’énergie tout au long de la journée. Si vous êtes sujet aux réveils nocturnes, apprenez les techniques qui permettent de se rendormir en quelques minutes, afin de récupérer pleinement.

Mon conseil : si vous avez des baisses de concentration dans la journée, levez-vous, passez vous les mains sous l’eau et faites un peu de marche consciente – y compris dans votre bureau - pour vous recentrer.

L’exercice qu’il vous faut : Se centrer pour se concentrer (page 94)

Vendredi : Je me crée un mantra positif
Votre inconscient croit tout ce qu’on lui dit, ne le laissez pas anticiper le pire. Offrez-lui votre propre devise positive de rentrée, que vous pouvez vous répéter mentalement plusieurs fois par jour (et idéalement une dizaine de fois le matin au lever, et une dizaine de fois le soir avant de vous endormir). Cette phrase s’imprègne et augmente votre sérénité.

Mon conseil : pourquoi ne pas utiliser la devise d’Emile Coué ? Tous les jours, et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.

L’exercice qu’il vous faut : Ancrage positif (page 239)

Samedi : Je maîtrise mes pensées
C’est le week-end, inutile de ressasser tout ce que vous avez omis de faire dans la semaine. Si la charge mentale est trop forte, lâchez-prise pour mieux récupérez. N’espérez pas arrêter la machine à penser, c’est tout simplement impossible. Apprenez à tenir à distance les pensées, toutes les fois où vous en avez besoin.

Mon conseil : ayez aussi toujours à portée de main un petit carnet pour noter tout ce que vous avez peur d’oublier, cela allège déjà bon nombre de pensées.

L’exercice qu’il vous faut : Le robinet (page 98)

Dimanche : J’utilise la visualisation créatrice pour avancer.
Pour le cerveau, voir quelque chose et l’imaginer déclenche les mêmes effets et réactions. Si vous avez des projets qui vous tiennent à cœur (ou qui vous impressionnent), représentez-les-vous en imagination, de manière constructive, pendant quelques minutes chaque jour. Votre inconscient s’y habitue et mobilisera plus facilement, le moment venu, les ressources nécessaires pour faire face.

Mon conseil : imaginez tout simplement un écran mental sur lequel vous projetez le scénario que vous envisagez.
L’exercice qu’il vous faut : Visualisation positive (page 232)

Superbe semaine !