relax 2

Vos bonnes résolutions de rentrée sont peut-être loin, mais votre stress, lui a certainement repris ses droits. Oubliée, la promesse de prendre du temps pour vous ? La liste de courses et le reporting hebdomadaire ont eu raison de votre envie de vous sentir mieux ? Rassurez-vous, la sophrologie peut vous aider au quotidien, et très facilement.

Lorsque j’ai commencé la sophrologie pour moi (ne le répétez pas, c’était au siècle dernier !), j’étais une jeune professionnelle de la communication hyper-stressée, mais motivée à m’en sortir. Ma sophrologue de l’époque était formelle : la sophrologie ça fonctionne, mais il faut pratiquer 20 minutes par jour. Qu’à cela ne tienne : ma motivation n’avait d’égale que mon besoin de m’en sortir ! J’ai tenu trois semaines. S’en sont suivies culpabilité et auto-accusation liées à mon manque de volonté. Pire que tout !

Ne pas se fixer des objectifs impossibles
Depuis 15 ans que je suis sophrologue – et que j'enseigne la sophrologie à d’autres – j’ai compris une chose : il ne faut pas rajouter de stress au stress. Je ne peux décemment pas demander à une cadre trentenaire en pleine ascension professionnelle, en couple et avec un enfant en bas âge de faire 20 minutes de sophrologie tous les jours. Non seulement elle n’y arrivera pas, mais avouons-le, ça ne servirait à rien. S’adapter au quotidien de chacun
Aujourd’hui j’ai intégré le principe de réalité – et je le transmets autant que faire se peut : Mieux vaut faire petit et souvent que de se lancer dans de grands changements qui ne durent pas.
Si la sophrologie est une méthode qui vous attire, et si vous vous dites qu’elle peut améliorer votre quotidien en allégeant les effets du stress sur vous, non seulement vous avez tout bon, mais en plus je vais vous montrer comment vous pouvez le faire très facilement.

La routine idéale pour une mère de famille débordée
Ma routine sophrologie idéale tient dans une équation simple : Deux pauses de 2 minutes de respirations dans la journée, et une à deux séquences de sophrologie de 10 à 20 minutes dans la semaine. C’est tout et c’est déjà très bien. Avec cette équation facile, vous allez déjà ressentir un mieux – et si de temps à autres ça vous donne envie de faire plus c’est bien, mais si ça n’est pas le cas, ça n’est pas grave non plus (stop, la culpabilité !).

  • Tous les jours, deux pauses de respiration.
    Debout (n’importe où : à la cantine, dans une file d’attente, à la caisse de la supérette…) ou assise (dans le bus, le métro, chez le dentiste, sur votre siège de travail…). Respirez en conscience en surtout lentement. Suivez le trajet de votre souffle à l’inspiration (par le nez) comme à l’expiration (par la bouche). « Sentez-vous » respirer. Décidez de mobiliser un peu plus votre ventre en respirant ainsi (respiration abdominale, profonde) ou bien votre thorax (respiration thoracique, qui fait baisser la pression). Deux minutes suffisent, et vous pouvez le faire à n’importe quel moment de la journée. Idéalement une fois le matin et une fois l’après-midi (faites vibrer votre portable à 11h puis 17h), mais si vous avez oublié, respirez en conscience le soir dans votre lit avant de vous endormir – et aussi le matin avant de vous lever. Pas plus compliqué que cela…
  • Une à deux fois dans la semaine, accordez-vous un temps un peu plus long.
    En pratiquant une technique de sophrologie de 10 à 20 minutes, vous allez améliorer vos sensations, affiner vos ressentis…et c’est encore plus agréable ! Faites-le en milieu de semaine (le mercredi ou le jeudi soir, par exemple, quand la semaine commence à paraître longue) et si possible une fois le week-end (pourquoi pas le dimanche soir, quand vous commencez à angoisser face aux échéances à venir ?). Assise sur un fauteuil confortable (en fin de journée par exemple), debout face à une fenêtre ou allongée sur votre canapé, offrez-vous cette petite bulle. Respiration consciente, décontraction progressive et ressentis positifs s’enchaînent pour vous aider à récupérer et à mieux faire face. Les techniques de sophrologie ne manquent pas (une sophrologue vous en apprendra en fonction de vos besoins) mais je vous propose déjà la détente dite « des quatre zones clefs » qui est aussi rapide qu’efficace.

Une routine simple, à pratiquer sans aucune modération !

Laurence Roux-Fouillet

Cet article est paru également dans Parole de Mamans.