8 mars

La journée internationale des droits des femmes, c'est aussi une occasion pour prendre un peu de temps pour soi et s'arrêter sur quelques conseils et pratiques faciles à introduire dans sa journée, pour cultiver bien-être et équilibre.

1 - Visualisez
Le matin, visualisez positivement les différentes étapes d'un des événements de votre journée - si possible le plus important.
2 - Boostez vos qualités
Dans les transports, choisissez trois qualités qui vous seront particulièrement utiles dans la journée (assurance, persévérance, créativité, confiance, persuasion, recul, sérénité...). Pensez à les activer à la première occasion.
3 - Déjeunez équilibré
Ne négligez pas la pause-repas (d'au moins 25 minutes) et mangez en conscience, vous mangerez plus lentement, moins et avec davantage de plaisir.
4 - Pausez
Pensez aux courtes pauses dans la journée - même si elle est très chargée, c'est "perdre du temps pour en gagner".
5 - Renforcez votre confiance
Dans les moments de doute, répétez-vous une dizaine de fois votre mantra personnel, comme "J'ai en moi toutes les capacités pour réussir".
6 - Ancrez-vous
Vous vous sentez déstabilisée par une situation ou une remarque ? Travaillez votre ancrage, debout, en ayant conscience de vos pieds sur le sol. Vous amplifiez votre sensation de solidité.
7 - Évacuez
Journée de travail terminée ? Soupirez profondément pendant une à deux minutes. En évacuant la pression de la journée, vous allégez votre soirée.
8 - Listez
Avant de vous coucher, écrivez sur un carnet tout ce que vous avez peur d'oublier pour le lendemain. Vous rangez ainsi environ 80% des sources de rumination et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles.

Je vous invite à approfondir ces techniques de sophrologie - et à retrouver encore bien d'autres conseils et exercices pratiques (sur les sur-stresseurs au féminin, la gestion des émotions, la relation aux autres...) dans l'ouvrage que j'ai consacré au stress des femmes : J'apprends à gérer le stress pour retrouver mon équilibre - Le Passeur éditeur, 2018.

Bon 8 mars !

Laurence Roux-Fouillet