Merci à Fabienne Bouchut de m'avoir invitée à participer aux réflexions de l'association P&G Alumni France (qui regroupe les anciens de la firme Procter & Gamble), et tout particulièrement de son réseau féminin. Lequel réseau (un groupe de femmes aussi performantes que charmantes) réfléchit depuis quelques temps sur le thème "Equilibrer vie privée et vie professionnelle".
Voilà bien un sujet qui ne pouvait me laisser insensible, et auquel j'ai apporté ma (modeste, comme toujours) contribution, en présentant une conférence "Réussir au féminin sans stress".

C'était la semaine dernière, et même si la température était chaude, l'ambiance était légère et même parfois à l'hilarité (oui, on peut rire de ses propres travers !) surtout quand nous avons évoqué les fameux stresseurs féminins. Ces dames avaient une multitude d'exemples plus vrais que nature pour illustrer la difficulté à équilibrer les tâches sans se laisser déborder, à renoncer sans culpabiliser, à aboutir sans se mettre la pression, à réussir sans souffrir...
J'apprécie particulièrement ces moments d'échanges constructifs, qui prouvent aux femmes qu'elles ne sont pas les seules à fonctionner comme elles le font, souvent par habitude (qui a dit éducation ?). Et qui apportent, surtout, des pistes de résolutions individuelles et concrètes. Des thèmes que j'avais déjà largement traités dans "La sophrologie au féminin".

Tant et si bien que nous avons conclu cette soirée avec une mise en pratique, et la découverte de trois exercices de sophro-relaxation, faciles à utiliser dans une journée de travail (et même en open-space !).
Certaines sont déjà devenues de ferventes adeptes...