L'Espace du Calme - le blog sophrologie & bien-être

Bienvenue sur mon blog !

Depuis 2006, je collectionne ici tous les articles, réflexions et coups de coeur qui animent mon métier de sophrologue.
J'espère que vous aurez plaisir à les découvrir, tout comme j'ai plaisir à les partager...

Vous trouverez ici le détail de mes activités, que ce soit pour les particuliers, ou pour les entreprises :
- allez faire un tour sur le site de mon cabinet à Boulogne-Billancourt, j'y reçois ceux qui ont envie de mettre une respiration dans leur vie stressée. 
- découvrez le bien-être au travail avec les 
ateliers ou animations en entreprise,
- nous avons même ouvert des espaces-détente inédits, orchestrés autour de 
bornes de relaxation que j'ai créées (si, si !). Le site dédié aux interventions de sophrologie en entreprise est ici. 
- retrouvez également le meilleur de la sophrologie dans votre iPhone...
- enfin, j'ai écrit plusieurs livres consacrés à la sophrologie, dont vous trouverez le détail ici.

Je suis fière aujourd'hui de constater que plus de 3500 personnes sont déjà passées par les séances, cours ou formations proposées par l'Espace du Calme !
Et vous, qu'en ferez vous ?
Bonne visite !

Laurence Roux-Fouillet

PS : vous cherchez un sophrologue près de chez vous ? La réponse est ici
Vous voulez devenir sophrologue ? Posez-vous les bonnes questions en lisant cet article.

Posté par espaceducalme à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 21 août 2016

Calculez votre quotient bien-être

équilibre

Il est fréquent que l'on s'engage dans une activité, un projet - ou que l'on accepte une invitation, voire une mission - en étant stimulé par la nouveauté, le challenge ou la confiance qu'on nous fait, mais sans forcément réaliser que le bien-être qu'ils vont nous procurer est très relatif.
Le jeu en valait-il la chandelle ?
Vous pouvez-faire le test avec certaines des actions ou tâches que vous avez effectuées ou acceptées récemment.
Prenez par exemple le fait d'avoir fait des confitures une après-midi complète avec votre belle-soeur, ou bien cette invitation acceptée chez votre grand-tante - et qui raccourcit un peu vos vacances. Sur un plan professionnel, songez à cette promotion que vous attendez, ou cette formation qui vous tient à coeur.

Calculez votre quotient bien-être, en établissant une simple fraction :
- Évaluez d'abord sur une échelle de 1 à 10 le niveau d'effort fourni, en prenant en compte différents critères : engagement physique ou psychologique nécessaires, contraintes imposées, temps passé, renoncements à d'autres activités, implication financière, sacrifices... 1 correspondant à peu d'effort et 10 à un effort maximal.
Il constitue le numérateur (le nombre du haut).
- Évaluez ensuite sur une échelle de 1 à 10 le niveau de satisfaction obtenu, en considérant la fierté procurée, la joie ressentie, le plaisir obtenu, le bonheur partagé, le repos apprécié, le gain financier éventuel.... 1 correspond à une satisfaction minime et 10 à la jubilation.
Il constitue le dénominateur (le nombre du bas).

effort
_________ = quotient bien-être
satisfaction

Si vous obtenez un résultat inférieur à 1, le quotient bien-être est positif (et d'autant plus qu'il se rapproche de zéro). Cette action en valait la peine. Vous ressentez certainement satisfaction et épanouissement.
Si vous êtes proche de 1, vous êtes à peu près à l'équilibre.
Si le résultat est supérieur à 1, le quotient est déficitaire : vous vous êtes investi au détriment de votre bien-être. Soit parce que vous vous êtes "oublié" par gentillesse, soit parce que vous avez mal évalué les efforts nécessaires - et vous en retirez probablement de l'amertume.

Dans une émission de télévision, un journaliste interrogeait le chanteur Florent Pagny sur ses choix de carrière. Il fit une réponse qui me parut lumineuse : « Je choisis ce qui est agréable et facile ». Peut-on faire plus simple ? Et dans le même temps, cette assertion pourrait passer pour une provocation. Voyons, dans la vie il faut faire des efforts, se dépasser... Un artiste, « intermittent du spectacle » de surcroit, a beau jeu de se laisser aller à la facilité. A l’inverse, j’imagine tout à fait le nombre de personnes capables de répondre : « J’ai choisi ça alors que c’était désagréable et compliqué ». C’est pourtant ce qui se passe dans bien des cas !
Pourquoi choisissons-nous le plus souvent des activités ou des obligations qui ne nous satisfont que très moyennement ? Il y a beaucoup  d'explications dans chaque histoire : par habitude, pour faire plaisir aux autres, parce que "ça se fait", du fait de notre éducation, à cause du regard des autres ou du qu'en-dira-t-on...

Pour ma part, je calcule le quotient bien-être AVANT de commencer quelque chose. Je me demande avant si le résultat que je vais obtenir est en rapport avec les efforts et contraintes que je suis prête à faire en fonction de ce qui me correspond vraiment - et non pas pour répondre à des attentes extérieures ou des modèles sociaux.

Posté par espaceducalme à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 22 juillet 2016

Collectionner les petits bonheurs

20160712_132122_001

Je suis littéralement tombée à la renverse (bing !) lorsque j'ai découvert ce petit ouvrage, qui a déjà fait le tour du monde et le bonheur de plus d'un million de lecteurs dans le monde. Mais quelle idée simple et géniale à la fois !
Son auteur, Barbara Ann Kipfer est une américaine, docteur en archéologie et en linguistique, qui a publié la première édition de cet ouvrage original en 1990.
Depuis qu'elle est en sixième, elle note toutes les choses quotidiennes qui la rendent heureuse. En cinquante années, elle a ainsi collectionné plus de 145 000 moments bonheurs, et a sélectionné les 14 000 "meilleurs" dans cet opuscule de 440 pages. C'est une collection considérable et inestimable, un aide-mémoire précieux, une mine inépuisable !

C'est léger et profond à la fois, et toujours jouissif. Au fil de la lecture, vous allez trouver des bonheurs que vous connaissez - certains que vous avez oublié mais qui tout à coup se réveillent avec joie, et d'autres qui vous laisseront perplexe.
En feuilletant ces pages, au hasard et à n'importe quel moment, je vous mets au défi de ne pas sourire deux ou trois fois...
Allez, un petit exemple ?
- l'écorce d'un arbre
- un week-end à deux
- prendre le petit-déjeuner en pyjama
- parcourir les rayons d'une librairie
- un jus de mandarine
- les Alpes
- une coïncidence improbable
- porter des pulls en cachemire
- les desserts glacés
- vingt minutes de liberté...

Sans plagier, on a bien entendu le droit de copier cette idée, en tenant quotidiennement son propre carnet de petits bonheurs. De solides antidotes aux jours de blues.

14 000 raisons d'être heureux
Barbara Ann Kipfer, First Editions, 9,95 €



Posté par espaceducalme à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 16 juillet 2016

Méditation pour un matin d'été

matin

Il y a des jours où on a envie de se tenir loin de l'agitation du monde. Des jours où on a besoin de faire taire les bruits, d'arrêter les images, et de se poser en soi. Je vous propose cette méditation matinale, idéale si vous avez la chance de vous trouver sur un lieu de vacances. Si jamais vous êtes encore en ville, choisissez un parc, le bord d'un étang ou un point haut qui vous offre un large dégagement.

Profitez des premières heures du jour, et installez-vous face à votre paysage préféré : campagne, mer, montagne, forêt ou vallée...
Asseyez-vous, sur le sol si vous le pouvez, et commencez par détendre tout votre corps, de la tête jusqu'aux pieds. Ou, plus exactement, maintenez uniquement en tension les muscles qui permettent votre posture, et sentez que, progressivement, les autres peuvent être relâchés pour maintenir une tension juste et suffisante. Votre tête est en équilibre sur votre cou et votre nuque détendus, votre mâchoire est relâchée, vos épaules sont abaissées et souples, vos mains posées et ouvertes.
Portez une attention particulière à votre contact avec le sol, d'autant plus perceptible si vous êtes assis en tailleur : la pression du corps contre le sol donne la sensation de "peser", renforçant ancrage et stabilité. L'image qu'on y associe est celle d'une "montagne assise". Laissez le calme et la confiance s'installer.
Vos yeux sont mi-clos, les paupières juste abaissées sans crispations, et le regard posé à l'oblique devant soi, sans fixer quoi que ce soit de précis.
Laissez à présent votre souffle se libérer; observez le va-et-vient de votre respiration : mouvements, déplacements, température, rythme... Détendez votre ventre pour que le souffle soit profond, lent et abdominal.
Ne tentez pas de retenir les pensées ou les émotions, mais ne cherchez pas à les suivre non plus. Laissez-les passer, en mobilisant l'image de nuages qui passent dans le ciel : ils traversent votre esprit, sans plus.
Portez ensuite votre attention sur les bruits environnants : bruissements, craquements, sifflements... Laissez-vous être simplement attentifs aux sons de la nature, sans analyse ni jugement. Sentez-vous juste "en ouverture".
De même, portez votre attentions sur les odeurs : mer, sable mouillé, herbe, feuilles, arbres, air frais manifestent leur présence par des effluves caractéristiques que vous vous contentez de capter.
Laissez à présent vos paupières s'ouvrir doucement, sans bouger votre tête, et observez ce qu'il y a devant vous "comme si c'était la première fois" : couleurs, formes, nuances, contrastes, lumière se révèlent. Restez dans la pure observation.
Si par instant votre esprit s'échappe vers une pensée, une réflexion ou une préoccupation, amenez-le uniquement sur ce qui se présente à vous : bruits, sons, odeurs, parfums, couleurs, souffle...
Réalisez que le jour qui se présente offre 24 nouvelles heures à vivre, savourer, construire, découvrir, imaginer... Tout est neuf.
Terminez avec une intention positive pour la journée à venir : quelque chose de beau, de bon, de doux, d'agréable que vous avez envie de faire, dire, goûter, partager...

 

Posté par espaceducalme à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 27 juin 2016

Profitez d'une offre "massage détente" avant l'été

massage-389716_1280

En ce début d’été et avec le retour (timide) du soleil qui nous a fait tant défaut, Eric Weber, naturopathe vous propose de découvrir l’effet relaxant des massages à l’huile. Offrez-vous une pause détente totale de 30 mn ou une heure. Je l'ai testé moi-même, c'est un pur moment de relâchement !  Avec le mot clé « Espace du Calme » à la prise de rendez-vous, vous pourrez bénéficier d’un massage du dos du corps (30 minutes) pour 30 € ou du corps entier (1 heure) pour 50 €. 
Pour optimiser l’effet relaxant, prévoyez plutôt cet espace détente en fin de journée.

Eric Weber : 06 51 46 57 05
15 rue des Longs Prés à Boulogne-Billancourt
http://weberosteo.fr/ 

Posté par espaceducalme à 10:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 18 juin 2016

Comment garder le moral quand le temps est morose

arc ciel

Mai et juin ont été des mois pluvieux, exceptionnellement frais et gris. Alors que l'on piaffait d'impatience à l'idée de retrouver shorts, chemisettes et petite robes, il faut encore garder nos habits d'hiver et se traîner en maugréant contre le ciel.
S'il y a bien un sujet sur lequel il faut "lâcher prise", c'est la météo. Mais bien vite, notre humeur reflète la couleur du temps : en berne.
Quelques conseils pour garder le moral et une bonne énergie - malgré tout :
- rechercher la lumière
La lumière du jour agit directement sur la sérotonine, le neurotransmetteur de la bonne humeur. Lorsque le temps est gris, il faut aller à la rencontre de la lumière par tous les moyens : marcher 30 mn dehors à l'heure du déjeuner, lire devant une fenêtre, prendre son café en terrasse (à l'abri), faire du sport à l'extérieur...
- porter de la couleur
Les couleurs de nos vêtements, mais aussi celles des meubles ou objets de décoration qui nous entourent stimulent notre oeil et dopent notre bonne humeur. A vous : une écharpe rouge, Un t-shirt bleu électrique, un coussin jaune citron, une belle plante verte ou un plaid turquoise...
- consommer du tryptophane
Sous ce nom barbare se cache un acide aminé bien utile pour le moral puisqu'il est un précurseur de la sérotonine.On le trouve essentiellement dans les laitages, les œufs, l’avocat, la banane, les viandes de volailles (poulet, canard), les flocons d’avoine, les céréales complètes, les légumes secs (lentilles, pois cassés, haricots blancs…)… Il est important de les consommer avec des glucides lents – complexes – qui boostent la production de sérotonine : pâtes, riz, pain aux céréales complètes…
- ne pas se focaliser sur le négatif
Nous avons tendance à nous caler systématiquement sur ce qui ne va pas. Or, même si la vie n'est pas toujours rose, il faut maintenir des pensées positives et stimulantes. Selon le psychiatre Christophe André, conscient que le bonheur sans aucun nuage n’existe pas – il faut développer dans sa vie un équilibre réaliste composé à 30% d’expériences négatives et à 70% d’expériences et surtout d’émotions positives. En conséquence, lorsqu'on est déçus, contrariés, maussades, il est nécessaire de ré-équilibrer consciemment en remettant volontairement des émotions ou expériences positives dans notre existence. C’est presque un devoir pour se sentir mieux !
- bouger
Il faut sortir quand même. Ça n'est pas une petite pluie, ni des nuages noirs qui vont vous arrêter ! Habillez-vous chaudement et marchez, pédalez ou courez. Vous continuez à être dans le mouvement et vous oxygénez votre corps - et surtout votre cerveau.
- visualiser
Pour le cerveau, observer une chose et l'imaginer produit (presque) les mêmes effets. Il ne faut donc pas hésiter à prendre quelques instants de calme pour se remémorer un endroit que l'on aime, un moment agréable, une expérience stimulante, un fou rire...
A ce titre, je vous propose la technique du sourire intérieur :

Le sourire intérieur : 

Asseyez-vous ou allongez-vous, laissez s’appuyer votre tête, votre dos, votre bassin, vos jambes. Consacrez au moins deux minutes à l’attention portée à la décontraction de votre corps.
Ralentissez votre respiration, observez ses mouvements, sa régularité. Accordez-vous une minute de silence, en laissant les bruits de l’extérieur s’estomper…
Laissez votre esprit vagabonder, en l’incitant à retrouver un événement récent, un moment (dans votre passé proche) que vous avez vécu de manière plaisante, agréable, réjouissante.
Revisitez ce moment en laissant se dérouler un film dont vous évoquez les meilleurs instants. Soyez attentif aux images, à l’ambiance, à l’atmosphère. Réalisez que les conditions réunies faisaient de cette parenthèse « un moment parfait ».
Dans ce souvenir, il y a certainement des personnes qui vous entourent : vous pouvez les revoir, ainsi que leur comportement, leur attitude, leurs expressions. Le simple fait de les évoquer à nouveau vous réjouit. Recontactez vos réactions, vos ressentis dans leurs aspects les plus physiques : sensation de bien-être, d’équilibre, de ralentissement, de détente, de chaleur…
Recontactez vos ressentis émotionnels : légèreté, joie, fierté, curiosité, émerveillement, surprise, amusement, plaisir…
À ces évocations, laissez éclore en vous un sourire intérieur. Vous ressentez la joie et vous pouvez intérieurement sourire. Ce sourire répand en vous du bien-être, une énergie profonde et douce qui fait du bien, qui pétille. Vous ressentez de la plénitude, une expansion au niveau du cœur.
Laissez monter ce sentiment très profond et très fort. Il déborde et peut fleurir sur vos lèvres. Vos joues sont relâchées et les coins de vos lèvres remontent légèrement pour esquisser un léger sourire. Cette sensation se diffuse à tout votre visage. Le sourire intérieur rayonne sur votre visage.
Sentez-vous apaisé et joyeux. Cette joie vient de très loin, elle peut tout envahir. C’est une énergie intérieure qui peut rayonner à l’extérieur.

Posté par espaceducalme à 12:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,