ahtziri-lagarde-obMYFaWoZxM-unsplash

Vous avez entendu parler de la sophrologie, vous aimeriez en faire, mais vous n'y arrivez pas ou vous avez des doutes ?
Voici les 5 principales raisons que l'on m'oppose souvent, et leurs solutions.

1 - Je n'y crois pas
La sophrologie n'est ni une croyance, ni une philosophie et encore moins une approche spirituelle.
"Y croire" ou pas n'entre pas en ligne de compte. Les techniques de sophrologie s'appuient sur la mise en place de
perceptions, sensations ou habitudes qui modifient certains paramètres corporels, comme le rythme cardiaque ou la fréquence respiratoire, par exemple. Ces modifications ont des effets qui se répercutent sur notre système nerveux autonome et, à moyen terme, sur notre état de calme et de conscience. Rien d'ésotérique là dedans, c'est purement physiologique et tout le monde peut le faire.

2 - Je n'ai pas le temps
C'est une très mauvaise excuse ! Le temps, ça se trouve, surtout que le temps consacré aux techniques de sophrologie permet de gagner en efficacité, d'être plus performant tout en étant moins fatigué. Une véritable optimisation de soi, car en fait ça fait réellement gagner du temps.
Prenez rendez-vous avec vos exercices de sophrologie préférés - quelques minutes suffisent - ou utilisez les "temps masqués", tous ces moments où vous attendez (dans les transports, la file d'une caisse, la salle d'attente du médecin...).

3 - Je n'aime pas me détendre, j'ai l'impression de perdre mon temps
Tant mieux, la sophrologie n'est pas de la relaxation. C'est une activité, qui a toujours un objectif. Quand vous faites de la sophrologie, vous n'êtes pas en train de ne rien faire, vous participez à votre mieux-être. Un sophrologue, au cours d'une séance individuelle, va identifier avec vous les techniques les plus adaptées à votre contexte professionnel ou personnel.

4 - S'il y a du bruit, ça me dérange
Le bruit fait partie de la vie, et encore plus quand on est en ville. Vouloir supprimer tous les bruits est une utopie ; penser ne pas les entendre est irréaliste : l'ouïe étant notre ultime sens d'alerte, elle ne décroche pas facilement. On peut faire de la sophrologie partout, y compris dans des lieux bruyants, et même les yeux ouverts. Tout simplement parce qu'on apprend progressivement à faire abstraction de ce qui nous entoure, pour se recentrer sur soi. Et c'est bien plus facile qu'il n'y paraît !

5 - Je n'arrive pas à lâcher-prise
Sans doute confondez-vous le lâcher-prise et le laisser aller, ou le lâcher-prise et la relaxation. Rien de tout cela ne concerne la sophrologie.
Un sophrologue peut vous amener (et vous apprendre) à faire baisser progressivement votre niveau de conscience pour accéder à une dimension intérieure plus apaisée. Vous n'allez jamais vous endormir, au contraire, au fil des séances vous allez apprendre à devenir de plus en plus conscient : de vos réactions, de celles de votre corps, de vos émotions ou de votre mode de pensée.

La sophrologie est un apprentissage, et avec un peu de répétition, on progresse très vite vers la meilleure découverte que l'on puisse faire dans la vie : soi-même.

Laurence Roux-Fouillet
Sophrologue en cabinet et en entreprise
  

Photo par Ahtziri Lagarde sur Unsplash